LA-VILLE-AUX-SEPT-PORTS
PAYSAGES TYPIQUE DE LA VILLE AUX SEPT PORTS

Il serait inconcevable de venir sur Arcachon sans avoir fait un détour par cette surprenante ville qu’est Gujan-Mestras.

Qualité de vie, rythme des marées, protection de l’environnement, et préservation du site, font de Gujan- Mestras un des joyaux du Bassin d’Arcachon.

Cette ville aux sept ports, l’un des grands centres francais de Conchyliculture, ne manque pas de charme. Il y a tant à découvrir que la résumer en une seule fiche me parait bien difficile.

Plusieurs solutions vont s’offrir à vous quant aux parcours que je vous propose.

Le point de départ se fera face à la gare de La Hume.

Sur votre gauche, face au restaurant, un petit portillon vous permettra de traverser la voie ferrée (avec bien sur moult précautions) Prendre à gauche, vous etes face au premier port, celui de La Hume. Charme des cabanes ostréicoles, quiétude de ce petit port de plaisance, remarquable vue sur le bassin, ca y est ! Les lieux sont magiques, nous sommes déja envoutés par tant d’attrait. Mais attendez, le plus beau reste à venir !

Ici deux solutions :

* Se diriger vers la page bordée de tamaris et le long du camping un panneau vous indiquera à Boucle de Gujan A/R : 21 km. Vous prenez la digue de la haute mer.

Suivre le balisage symbolisé par les piquets jaune. Cette partie un peu difficile pour des vélos classiques, du à la présence de sable, est cependant faisable. Il serait dommage de ne pas voir cette flore dans un décor sauvage et enchanteur.

Vous arrivez à un petit rond point avec sur votre droite une maison en bois rouge sur pilotis, architecture nécessaire en ces lieux car comme vous pouvez le constater le paysage n’est que marais.

Mais qu’est-ce donc que cette petite cabane à raz de l’eau ??? Une tonne à canard ! Le bonheur des chasseurs du bassin !

Aurez vous la chance de voir se cacher une sterne effarouchée ou un crapaud bondissant ???

Ajoncs aux feuilles en épines, roseaux, bruyére, buissons de méres, yuccas et cotonniers cohabitent aisément pour offrir un havre de paix à tous ces oiseaux de passage sur le bassin d’Arcachon. Il ne faut pas oublier que le parc ornithologique du Teich n’est pas si loin et qu’il est trés fréquent de croiser des cigognes, des cormorans, des oies, des canards bien sur et bien d’autres volatiles.

Nous arrivons à un mémorable point de vue. On a envie d’ouvrir les bras pour accueillir et retenir à tout jamais cette vision de la nature.

* Cependant, vous pouvez éviter ce chemin sablonneux en passant devant le restaurant à La Mariniére à Prendre à droite, puis la derniére rue à gauche avant la voie ferrée à l’allée de Verdalleé Pour rejoindre le port de Meyran, tournez à la deuxieme rue à gauche.

On apercoit maintenant le deuxieme port à Meyran et si on se retourne, on peut voir Arcachon au loin. Le port parait tranquille et paisible avec ses pinasses colorées et ses bacs à fonds plats.

Nous allons sortir par Meyran ouest à gauche pour rejoindre  « l’avenue Pierre Dignac » (continuité de l’allée de Verdalle) sur la piste cyclable.

Sur notre droite, une imposante batisse, petit chateau surplombant le bassin. Engagez-vous dans « la rue du chateau » car au bout, vous avez encore un panorama qu’il serait dommage de ne point voir. D’ailleurs pour les amateurs de VTT un petit circuit est réalisable sauf s’il plut.

Aprés avoir repris la route nous arrivons au port de Gujan dit aussi le port de la passerelle à Prendre aprés le petit pont à gauche. Vous constaterez la présence de viviers dégorgeoirs.

Suivre le balisage et continuer. Sur votre gauche, le port, et sur votre droite, un joli lotissement sur pilotis les pieds dans l’eau. Que de chance de se réveiller tous les matins face à tant de ravissement ! Tiens, une mouette virevolte au-dessus de nous, suivi d’un milan noir en quete de nourriture. Un pélican à la fois majestueux et dédaigneux nous tourne le dos. Quelques boutons d’or par-ci par-là couronnent le décor. OH ! Que d’odeurs, que d’air frais !!!

Bon nous continuons jusqu’au petit ponton, et nous arrivons au « port du Larros » Une autre ambiance regne ici. En effet, tout semble plus civilisé, peut-etre plus touristique aussi.

D’ailleurs c’est dans ce port que vous pourrez visiter « la Maison de l’Huitre », manger dans un des restaurants, d »guster des huitres, se renseigner sur la construction navale, admirer un moulin datant de 1808, taper le carton dans un bar typique ou bien observer le chaulage des tuiles.

Une petite jetée avec une croix tout au bout, aménagée de petits bancs rouges sera une halte idéale pour se remémorer que, OUI, nous sommes bien en France et c’est beau !

A partir de là deux solutions :

1) Soit, continuer la visite jusqu’au septiéme port.

Port du Canal, port de la Barbotiére (Lycée de la Mer), port de la Molle, puis prendre  » rue du Haurat « , tout droit jusqu’à « l’allée de Bordeaux ». Tournez à droite et tout droit jusqu’au rond point, en face, suite de  « l’allée de Bordeaux ».

Au deuxiéme pare feu à gauche face à « l’allée A. Broustaut ».

A la fourche à droite jusqu’au « lac de la Magdeleine » Prendre la route paralléle à la voie rapide (Aqualand) et traverser en face, prendre à droite et rejoindre le parc de la chéneraie. Sortir du parc, prendre à droite et rejoindre la gare de la Hume.

2) Soit voir d’autres paysages typiques de Gujan en partie sur la nouvelle piste cyclable.

J’ai choisi de décrire la deuxiéme solution.

Aprés le port du Larros, passer devant la gare de Gujan-Mestras, et prendre le petit portillon qui vous permettra de traverser la voie ferrée.

Passer à nouveau devant la gare et au Stop, prendre à gauche jusqu’au rond point. Rude retour à la civilisation ! Attention soyez prudent en le contournant.

 

Prendre en face direction  « Caserne des pompiers » à Environ 500 m aprés le rond point, vous avez un chemin protégé qui longe la route, une véritable enclave boisée en plein centre ville.

Chénes pédonculés, pins maritimes et arbousiers, petit « ruisseau du bourg  » éveilleront chez vous un intérét particulier. Bonjour Monsieur le Jogger ! Une maman se proméne avec une poussette tout en se penchant pour rassurer bébé…

Et voici un autre rond point avec « Bagi  » à gauche. Traverser tout droit pour arriver à une intersection de pistes cyclables. Prendre à droite direction  « La Teste ». Petite fourche à 200 m, prendre tout droit sur droite (tennis club à gauche).

Cette nouvelle piste est un pur bonheur car elle traverse la foret.

Si vous etes attentif, peut- etre pourriez vous voir quelques écureuils roux sauter d’arbre en arbre ? Il est possible aussi d’entendre un pic « peiche » l’ouvrage, ou encore, d’identifier le chant du coucou.

Mais vous rencontrerez plus probablement des promeneurs comme vous, des sportifs en rollers, en tout cas des amoureux de la Nature.

Nous voici rendu devant « le jardin botanique », passer « Kid Park », « Le parc animalier La Coccinelle ». Puis au Stop, traverser la grande avenue pour rejoindre la piste cyclable qui débouche sur une petite route parallèle à la voie rapide. Prenez à droite et s’engager dans « le Parc de La Chéneraie ».

Bordés par le canal « Cazaux- La Hume  » et le « Contre-canal », ce parc, plein de fraicheur et merveilleusement bien entretenu est l’image meme d’une volonté de préserver la Nature.

Tout y est calme et serein, juste troublé par le nasillement des canards et le croassement des grenouilles. Fougéres, chénes, roseaux et nénuphars veillent à maintenir cet équilibre si parfait.

Arrivée à l’entrée du parc, prendre à droite. Vous apercevez à gauche, la Gare de La Hume. C’est déja le retour au point de départ.


Appréciation :
Tout type de vélos,
VTT conseillés car quelques passages sablonneux,
chemin plat.
Paysages magnifiques
A faire en famille
Environ 25 km
3 à 5h de promenade
/

 

PLAN-PAYSAGE-TYPIQUES

 

IMPRIMER LE CIRCUIT

Les commentaires sont fermés.

0